Accès direct au contenu

Dans :

Centre de recherches Versailles Saint-Quentin Institutions Publiques - VIP

Imprimer la page
impression pdf

VIP > Actualités

Soutenance de thèse de M. Aboubacar SAWADOGO "Les stratégies de sortie de crises politiques au Burkina Faso"

Picto soutenances.png
Soutenance de thèse en vue de l'obtention du Doctorat de Paris-Saclay, préparé au Laboratoire VIP (UVSQ).

Informations pratiques :

Date
Lundi  19 novembre 2018
à 14h
Lieu
Faculté de droit et de science politique
3 rue de la Division Leclerc
78280 Guyancourt
Salle 131
Monsieur Aboubacar SAWADOGO soutiendra sa thèse le lundi 19 novembre 2018 en vue de l'obtention du Doctorat de l'Université Paris-Saclay, préparé au Laboratoire VIP de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines en sciences politiques sur le thème de :

« Les stratégies de sortie de crises politiques au Burkina Faso »

Résumé


La dynamique des crises politiques au Burkina Faso a été empreinte de mobilisations multisectorielles ayant entraîné une désectorisation conjoncturelle de l'espace social avec pour corollaire une mobilité des enjeux des confrontations et des transactions collusives d’opposition et de gouvernement. Ces mobilisations se sont faites autour d’enjeux relatifs notamment : à la conquête du pouvoir d’État, au contrôle de l’appareil d’État ; à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs ; à la propriété foncière ; à l’intangibilité des règles constitutionnelles relatives à l’exercice du pouvoir d’État ; à l’alternance au sommet de l’État ; à la participation de certains acteurs à la compétition politique ; à la prise de mesures d’atténuation de la cherté de la vie ; à la quête de la vérité et de la justice. Au final, les mobilisations multisectorielles ont été à l’origine de changements politiques qui, selon la conjoncture, ont été soit pacifiques, soit violents. Quelles que soient leurs caractéristiques, les différentes crises politiques ont contraint les protagonistes, mais aussi des tierces personnes à ces crises, à y trouver des solutions par le recours à diverses stratégies. Ces stratégies de sortie de crises politiques se sont jouées autour d’enjeux liés à : la conservation du pouvoir politique, la préservation de la paix sociale, le redressement économique et financier de l’État, le rétablissement de l’ordre public, la quête de la vérité et de la justice, l’obtention du pardon et de la réconciliation nationale. Elles ont donné lieu à une diversité d’initiatives avec pour corollaire une variété des moyens, coercitifs et pacifiques, utilisés pour sortir des situations de crise. En outre, les initiatives de sortie de crises politiques ont débouché sur des dynamiques de transitions constitutionnelles et de justice transitionnelle. Si elles ont constitué des processus distincts, elles n’en ont pas moins eu des finalités communes : la garantie des droits et la reconstruction de l’État de droit. Ces finalités communes peuvent coïncider de sorte que la dynamique de justice transitionnelle intègre le texte constitutionnel consacrant ainsi sa constitutionnalisation. Finalement, ces dynamiques transitionnelles ont constitué des fenêtres d’opportunités pour procéder à des réformes constitutionnelles et de politiques publiques.


Membres du jury

Mme Nadine MACHIKOU, Professeur, Université de Yaoundé II, CAMEROUN - Rapporteur
M. Vincent BONNECASE, Chargé de recherches HDR, Sciences Po Bordeaux, FRANCE - Rapporteur
M. Augustin LOADA, Professeur, Université Ouaga 2, BURKINA FASO - CoDirecteur de these
M. Yves POIRMEUR, Professeur des Universités, Université de Versailles Saint Quentin-En-Yvelines, FRANCE - Directeur de these
M. Thomas LINDEMANN, Professeur, Université de Versailles Saint Quentin-En-Yvelines, FRANCE - Examinateur

Informations complémentaires :

 

Dernière mise à jour de cette page : 26 novembre 2018


 

Les archives du VIP

Le VIP sur Twitter

 
  @VIP_UVSQ

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr